Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans notre article du 6 novembre 2009 nous annoncions que la Haute Autorité de la Santé (HAS) avait été missionnée pour revoir la copie du suivi amiante. Les travaux ont avancés !

 

La problématique de l’amiante déclarée de santé publique est double :

 - Médicale, en raison du temps de latence souvent très long entre la fin de l’exposition et la découverte d’une pathologie liée à cette exposition,

- Sociale, par la prise en compte du risque de l’exposition à l’amiante et, de l’indemnisation des travailleurs ayant été exposés.

 

Après ce double constat, un mécanisme de suivi post professionnel pour les travailleurs du privé, exposés à l’amiante a été mis en place en 1993. Matérialisé par la conférence de consensus du 15 janvier 1999, le processus a montré ses limites. On estime à seulement 10% des travailleurs exposés qui bénéficient du suivi professionnel amiante. Il convient de noter que le mécanisme mis en place en 1993 réservé aux exposés du secteur privé a été élargi en 2009 aux ouvriers de l’état. De leur côté certains régimes spéciaux comme la SNCF, par exemple, ont mis en application des systèmes parallèles.

 

Les recommandations de la commission d’audition dont nous faisons état aujourd’hui, soulèvent l’importance  de mettre en place une articulation pour un repérage efficace de l’exposition à l’amiante préalable au dépistage des pathologies pouvant être consécutives à cette exposition.

La commission d’audition composée de cinq sociétés savantes (Médecine du travail, Pneumologie, Radiologie, Médecine générale, Santé publique) et l’Andeva a fait le bilan de l’échec du système en vigueur, lequel repose sur la délivrance d’une attestation d’exposition signée par l’employeur, devant cette carence la commission  recommande la mise en place d’un nouveau système avec notamment :

L’introduction d’une visite médicale de fin carrière à l’issue de laquelle le médecin du travail délivrera un relevé d’exposition de fin de carrière (exposition à l’amiante et aux autres cancérigènes) et informera sur le suivi professionnel,

• La mise en place d’un dispositif de SPP spécifique pour les personnes ayant été exposes à l’amiante. le dispositif sera doté de structures de coordinations régionales et nationales permettant d’en assurer la cohérence,

• L’envoi d’une information à tous les nouveaux retraités: sur les risques liés à l’exposition professionnelle à l’amiante, sur les dispositifs de prise en charge et l’envoi d’un questionnaire afin de repérer les personnes susceptibles d’être concernées par le suivi post professionnelle amiante.

La commission d’audition recommande l’examen par scanner comme examen de référence pour le diagnostic des pathologies pleuro-pulmonaires associées à une exposition à l’amiante. La commission recommande qu’un examen TDM thoracique soit proposé à toutes les personnes ayant été exposées à l’amiante pendant au moins un an.

 

Nous demandons explicitement au gouvernement la mis e en place rapide du suivi post-professionnel amiante tel qu'il est recommandé par la commission d'audition de la Haute Autorité de la Santé

Tag(s) : #le suivi professionnel amiante

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :