Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans un de nos articles: catégorie justice du 6 avril 2010, sous le titre "Pénal à la SNCF aussi ",nous dénoncions les lenteurs face au procès pénal de l'amiante et, nouis déplorions que cette entreprise, malgré le nombre de victimes ( et de personnes exposées durant de nombreuses années) ne soit pas inquiétée. Les choses semblent évoluer001-copie-6

Rappel : Une plainte au pénal a été déposée par 3 salariés de L'EIMM de Saintes et la Fédération SUD Rail en octobre 2001 avec adjonction de parties civiles victimes et partie civile l’association nationale des victimes de l'amiante (ANDEVA). Après instruction : expertises, auditions..., toutes les parties civiles étaient convoquées le 16 juin 2011 à la cour d'appel de Paris  plainte contre X, pour mise en danger de la vie d'autrui, atteinte à la personne physique, par les travaux et l'exposition aux poussières d'amiante.

L'ANDEVA a donc été auditionné par la juge BERTELLA GEOFFROY, vice présidente du Tribunal de grande instance de Paris, chargée de l’instruction comme les autres parties civiles.

La Juge a lu aux différents auditionnés la déclaration du Directeur de l’Etablissement (DET) lors de son audition. Il a été mis en examen et laissé en liberté. Chaque partie civile a confirmé ses accusations. D’autres mises en examen peuvent suivre.
Il faut encore donner des preuves et des compléments d'accusation vis à vis de la médecine du travail, il faut aussi réunir les preuves de la continuité des infractions à Saintes après le dépôt de la plainte pour mettre en cause les DET suivants et pour prouver le laxisme jusqu'au plus haut niveau de la SNCF.
Il est nécessaire de rechercher de nouvelles parties civiles. Il nous paraît important qu’Allo Amiante puisse en faire partie. (nous pourrions le décider lors de notre prochain bureau à la rentrée), ainsi que d'autres victimes de l'EIMM de Saintes.

Par ailleurs notre projet de plainte d’Allo Amiante pour homicides et blessures involontaires demande encore réflexion pour définir comment et avec qui nous le faisons, nous en débattrons et arrêterons la décision en septembre.Nous vous tiendrons au courant des évolutions

La SNCF a déjà trop fait de victimes parmi les travailleurs du rail, nous devons y mettre fin !

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Justice

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :