Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comme nous l'avons précisé dans nos articles précédents (catégorie SPP), l'examen tomodensitométrique (scanner) est l'outil reconnu le plus efficace pour le dépistage des pathologies de l'amiante, les plaques pleurales en particulier.

Dès le 15 janvier 1999 la conférence de consensus, préconisait très fortement ses recommandations sur le sujet. Par la suite les résultats de l' expérience nationale sur 4 régions pilotes (dont l' Aquitaine  ) ont confirmé les avantages du scanner sur la radio.

Officiellement dans les textes c'est toujours la radio qui est reconnue comme étant l'examen de référence. Les salariés exposés ou anciens exposés doivent revendiquer "le scanner".

En d'autres termes depuis plus de 10 ans, les associations de défense des victimes de l'amiante militent pour que le scanner soit l'examen de base dans la recherche des maladies consécutives à l'inhalation des poussières d'amiante.

Madame le ministre de la santé et le gouvernement ont confié à la Haute Autorité de la Santé (HAS) la réécriture du processus du suivi professionnel amiante. Dès les premiers travaux des réticenses injustifiées à nos yeux, sont apparues tant:

    - dans l'analyse de l'intérêt pour la population de mettre en place un dépistage sérieux,

    -  que dans les inquiétuides politiques qui sont avancées lesquelles masquent les  inquiétudes financières essentiellement pour les employeurs.

L'ANDEVA participe aux travaux et siège dans le groupe chargé de préparer cette réécriture. Une première audition publique se tiendra le 19 janvier 2010. Ce sera à coup sur une bataille d'experts. l'ANDEVA et son réseau d'associations luttent et espère une issue favorable 

Tag(s) : #le suivi professionnel amiante

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :