Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les magistrats, que nous soutenons dans leur recherche de moyens et d'indépendence de la justice, nous ont contacté pour nous tenir au courant de leur mouvement. Nous avons adressé, le deuxième communiqué ci-joint 

 

Très au fait du mouvement de protestation des magistrats et des personnels de justice de notre pays nous tenons à renouveler notre soutien à ce mouvement

En tant qu'association de victimes, il nous revient de dire que demander des moyens pour une justice indépendante, une justice respectée, une justice forte et efficace, correspond à nos revendications depuis de nombreuses années. C’est pour cela  que nous partageons votre action, que nous la soutenons et que nous sommes à vos côtés aujourd’hui.

 

L’amiante c’est encore plus de 10 morts par jour soit entre 3 et 5000 par an en France, c’est pour cette raison que nous réclamons depuis quinze ans l’ouverture d’un procès pénal amiante.

Si ce procès ne voit pas le jour, nous savons très bien que ce n’est pas parce que des magistrats ou des enquêteurs ne font pas leur travail ou le font mal. Nous savons que c’est la cause des gouvernements successifs qui n’ont pas voulu mettre les moyens nécessaires à l’instruction

Nous avons bataillé au cours de ces années pour obtenir la création du pôle de santé publique, puis pour que des magistrats soient affectés à ce pôle, puis pour avoir des enquêteurs et enfin dernièrement pour l’obtention d’ assistants de justice. . .

 

Depuis 2 ans des veuves de l’amiante adressent au président de la  république des lettres personnelles pour demander que l’on recherche les responsabilités qui ont conduit à la mort de leur mari ou de leur conjoint. Le président de la république n’a jamais daigné y apporter la moindre  réponse, alors que dans le même temps le porte parole du gouvernement souligne le manque de compassion des magistrats. . .

 

Nous sommes comme vous  pouvez l’être, fortement choqués par les propos qui font des juges et des policiers des boucs émissaire de l’échec d’une politique

 

Nous souhaitons que la situation désastreuse tant pratique que morale dans laquelle travaillent les magistrats et l’ensemble des personnels de justice  soit rapidement entendue et améliorée.

En tant qu’association de victimes nous demandons que le président de la République cesse d’exploiter les drames humains à des fins politiciennes et qu’il mette en œuvre une politique avec les moyens de la réaliser, afin que de tels drames ne se reproduisent. Comme l’impose son rôle

 

 

Tag(s) : #Justice

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :