Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’amiante est interdit en France depuis 1997. IL a fallut attendre Janvier 2005 pour que le poison soit inutilisé dans les 25 pays de l’Union Européenne. C’est une date historique à fort impact international.  qui a vu à l’époque plus de 450 millions d’européens s’aligner, tout en regrettant les dérogations qui avaient été accordée dans le cadre de la convention européenne REACH. Certes cela n’a pas empêché le Canada d’attaquer la France devant l’Organisation Mondiale du Commerce (l’OIC) et d’être débouté. Vous le savez interdiction, en fabrication et commercialement  ne veut pas dire disparition. Nous menons un combat de longue haleine et sans relâche, pour le désamiantage et l’élimination du prédateur dans des conditions sécuritaires professionnelles et environnementales.

OU en sommes- nous ? Ca bouge mais c’est dur !

L’amiante est interdit dans une cinquantaine de pays « dits » riches mais pas dans les pays en voie de développement tels que l’Indes, l’Indonésie, les Philippines, la Thaïlande ou le Mexique. Vous vous  en douter l’esprit mercantile garde la main et tant pis pour les destinataires utilisateurs.

En 2009 : la Russie avec 1 millions de T – la Chine 380 000 t – le Brésil 288 000 t – le Kazakhstan 230 000 t et le Canada avec 150 000 t par an étaient les « meilleurs » fabricants 

Le 3 décembre 2010 l’OMI (Organisation Maritime Internationale) qui regroupe 169 pays membres par le biais d’une circulaire interdisait l’amiante dans les bateaux des états membres

Les services des douanes rédigent des alertes sur les produits importés contenant de l’amiante, Ainsi en 2010 l’Allemagne a importé, essentiellement du Canada, 60 tonnes de fibres à titre dérogatoire. Ces dérogations toujours permises par l’annexe VII du règlement REACH pour répondre à des questions techniques ne devraient plus avoir cours aujourd’hui. Dans tous les domaines les techniques de remplacement existent. Pourquoi c’est possible pour les uns et pas pour d’autres ?

Le 10 juin 2010 l’OIT (Organisation Internationale du Travail) a exigé des comptes concernant l’utilisation de l’amiante pour les travailleurs canadiens. L’utilisation den l’amiante au Canada est un vrai feuilleton, il  est loin d’être terminé. Historiquement ce pays est le producteur, le promoteur du commerce, le promoteur des mensonges sur les dangers, mensonges destinés à protéger et à faire vivre le dit commerce. En 2008 il y avait 3 mines en activité au Québec. Deux d’entre elles ont été fermées courant 2008. La 3ème vient d’annoncer dans ce mois de novembre 2011 sa fermeture pour une durée indéterminée. Officiellement cette fermeture aurait pour cause un éboulement, ce serait plus exactement la conséquence de la dégradation économique de l’industrie de l’amiante liée aux interdictions successives dans le monde.

En Europe le 24 octobre dernier s’est ouvert le premier procès de victimes en Belgique. Il  oppose une famille décimée : le mari ancien ingénieur chez Eternit en 1987, l’épouse en 2000 et deux enfants en 2003 et 2009, à la firme belgo- Suisse Eternit. Ce procès a fait ressortir que si l’amiante est interdit en Belgique depuis 2005, sa présence est toujours d’actualité dans les écoles, les établissements  publics. Comme chez nous j’ai envie de dire. (rappel du décret qui repousse des travaux de désamiantage le délai de 9 ans pour l’exécution

Comment parler de l’amiante sans faire référence au premier procès pénal européen à Turin en Italie. « le scandale Eternit » ainsi baptisé c’est : 3000 personnes malades ou décédées essentiellement de la ville Casale, 6000 parties civiles au bout du réquisitoire le procureur a réclamé 20 ans de prison pour deux hauts dirigeants. La recherche du profit et le mépris sont mis à l’index. Nous attendons la suite avec impatience

Quelle est la réaction internationale ?

Les associations de victimes les organisations syndicales, les mutuelles œuvrent ensembles

Un première rencontre internationale a eu lieu à Strasbourg le 16 décembre 2008 sous le thème « l’amiante un drame sans frontière ».  Des contacts se sont liés particulièrement avec nos amis Italiens, Belges, Suisses et Espagnols

Une délégation de l’Andeva c’est rendue à 3 reprises à Turin pour le procès. En marge de celui-ci se fût l’occasion d’échanges entre les délégations sur la problématique de l’amiante dans le monde et en Europe particulièrement

Le 28 et 29 avril dernier, la 6ème journée mondiale des victimes de l’amiante a été l’occasion de réunir dans la ville martyre italienne de Casale Monferrato hautement symbolique :  des délégations venues des Etats Unis, Brésil, France, Mexique, Espagne ,Grande Bretagne et bien évidemment d’Italie. Sur deux jours chaque délégation a  expliqué la situation dans son pays. Tous ont débattu des perspectives. Une déclaration commune a été adoptée. Elle sera adressée aux institutions nationales et internationales telles que l’OMS et OMT.

La déclaration rappelle entre autres :

Que la nocivité scientifiquement démontrée de l’amiante, est déjà responsable d’une immense tragédie en Europe.

  • Elle dénonce l’exportation de l’épidémie de maladies et de morts vers les pays en voie de développement qui continuent à utiliser l’amiante. Elle considère que l’existence d’un double standard entre les pays industrialisés et les pays en voie d’industrialisation est éthiquement injustifiable et moralement corrompu
  • Elle indique que la recherche scientifique et médicale sur les maladies causées par l’amiante doit être une priorité absolue
  • Elle souligne la catastrophe humanitaire causée par la contamination environnementale pour les générations actuelles et futures.Toutes les victimes de maladies, d’origines professionnelles ou environnementales, doivent être indemnisées par un financement des employeurs privés et publics.

La suite !: la France et l’Andeva ont été sollicités pour organiser une prochaine rencontre mondiale à Paris. Le CA de l’Andeva cogite sur la mise  en place et la concrétisation  prochaine de ce projet  dans le 4ème trimestre 2012..

 

Tag(s) : #L'international

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :