Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Ou le combat des veuves de l'amiante. Comme annoncée la pièce de théâtre écrite par Laurence BOHEC de la compagnie la Langue Fourchue du Papillon de Cherbourg a été présentée le 9 avril 2011. Vous trouverez ci-dessous un résumé de cette représentation. Au dire des participants les absents ont eu tors. . .

                                                                        Présentation et déroulé

Le plateau volontairement dépouillé pose le sujet :  

Un lit, un porte sérum, une table, deux chaises, un porte manteau avec un imperméable accroché, un écran pour recevoir des vidéos ; les bidons témoins permanents de la présence du poison sont présents du début à la fin   

 010.jpg

 

 Les panneaux enchevétrés témopignent du combat des victimes

   A l’ouverture des portes, Trois comédiennes occupent  le plateau. L’une d’entre elle « la veuve » est assise à la table. Les deux autres, simulent un nuage de poussières d’amiante conditionnées dans des bidons métalliques.  Chacune puisant dans « son bidon » souffle sur le produit « devenu » fibres d’amiante  sous la lumière des projecteurs :

« AMIANTE :

Terme désignant des minéraux à texture fibreuse utilisés dans l’industrie.

Résistant à la chaleur, aux agressions électriques et chimiques

Matériau bon marché et efficace. »

C’est par cette phrase en continue que le spectateur est accueilli dans la salle obscure.

  Les derniers arrivants s’installent, le silence est profond, seule la scène est éclairée. Chacun dans la pénombre  est déjà conditionné par la définition « « AMIANTE : Terme désignant des minéraux à texture fibreuse utilisés dans l’industrie. . . ., qui roule comme un torrent.. . .

  On peut réellement commencer, s’envelopper dans la combinaison : du jeu des acteurs, des images vidéo, du son de la  musique !

019.jpg 021.jpg

 

 Scènes de répétition

  

 

 

 

   

 

 

    Quelques extraits

L'avocat:

J’ai l’honneur de porter à votre connaissance les faits suivants : Dès le début du siècle et le développement de l’usage industriel de l’amiante le risque d’asbestose est identifié. Le rapport D’Auribault en 1906 en témoigne. . . . Les moyens de prévention ont été constamment sous-développés alors que la lutte contre l’empoussièrement était réalisable, mais le coût. . . Le risque de développer un cancer en particulier pleural est bien identifié. . . Des textes législatifs. existent depuis le début du siècle. .

L'industriel Mesdames, Messieurs, l’amiante n’est pas un crime social, mais non il n’est qu’une accusation de plus anti-capitaliste mesquin.. . Quel scandale ? il n’y a pas de scandale, Nous gérons un état, nous gérons des entreprises. . . Avec la mondialisation et la compétitivité nous devons être performants. . . Cessez ce combat de vieux idéaux Qu’est ce que vous voulez de plus ? vous êtes indemnisés. . .. Un crime social, c’est une plaisanterie. Nous sommes responsables mais pas coupables.. 

Dialogue mère - filleLa fille : « y’en a qui nous parlent plus, des amis ou de la famille. Ils pensent que l’on veut toujours plus d’argent. . . » « moi, je suis maman dans son combat. Elle veut le procès en responsabilité pénale, ça la tient debout je  crois. . . ça l’obsède » « parfois ma sœur, elle pète les plombs maman elle a du mal à gérer ça. . . nous on t’a plus pour Noel, elle a hurlé et monté dans sa chambre. On a eu peur . . . » « J’ai un manque en moi, j’ai plus confiance en personne, comme si tout le monde mentait. . . » « à l’hôpital ils t’ont gardé, maman ne disait rien mais on se doutait. . ."  

La mère :  « on a gagné je vais pouvoir élever mes enfants. . .. » «  l’argent ça ne me rend pas cette part de moi même. . . L’argent ça va juste enlever un souci, mais la maison est vide. . . cela n’enlève pas cette impression d’injustice. .

« je vais me battre, pour toi pour les enfants, même s’ils ne comprennent pas ce que je veux en plus. . . », « que je fais ça pour le fric. Tu es mort si vite, j’étais là et ils osent demander ce que je veux de plus. . . »  

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Notre actualité

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :