Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Alors que la sous estimation des cancers professionnels bat son plein, alors que la souffrance au travail conduit à des suicides, alors que la montée des troubles squelettiques n'est pas une vue de l'esprit, alors que 15% des maladies professionnelles sont dues à l'amiante et que 9% de ces maladies sont des cancers : un amendement au projet des retraites DEPOSE par le GOUVERNEMENT vise à la suppression de la médecine du travail. En d'autres termes c'est la fin de l'indépendance d.e la médecine du travail qui est programmée.

 

Le texte prévoit que désormais "les missions du médecin du travail sont exercées sous l'autorité de l'employeur" lequel doit également désigner "la ou les personnes compétantes dans l'entreprise pour s'occuper des activités de protection et de prévention dans l'entreprise"

 

Avec en prime : la mission précise dévolue au médecin du travail, d'éviter toute altération de la santé, disparaît au profit d'une mission plus générale confiée au service de santé au travail, dirigé par un représentant des employeurs.

 

Le salarié remettrait donc entièrement sa santé entre les mains de son patron. Aucune leçon n'a été tirée de l'affaire de l'amiante. Le gouvernement s'apprête à supprimer l'un des contre-pouvoirs qui pouvaient dans l'entreprise, faire valoir des arguments médicaux et de santé publique pour éviter l'altération de la santé des salariés, du fait de mauvaises conditions de travail

 

De plus ce projet néglige l'avis du conseil de l'ordre des médecins qui a rappelé au minitère du travail que l'indépendance des médecins du travail ne devait pas "être altérée par de nouvelles règles de gouvernance des services de santé au travail"

 

Combien de salariés auront 10% d'incapacité reconnue pour "bénéficier" d'une retraite à 60 ans ?? 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :