Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le 18 mars dernier au matin, les « veuves de Dunkerque » ont repris leurs marches. C’est la 20ème du genre autour du palais de justice. Une veuve depuis 5 mois, a marqué le souvenir de son mari décédé de son travail à l’âge de 56 ans.Elle a déposé à  la sous-préfecture la 14ème lettre destinée au président de la république.

 Au risque de nous répéter pourquoi ces marches ? pourquoi cette mobilisation à Dunkerque et dans tout le pays ?

 Nous-mêmes nous nous rassemblons régulièrement devant la TASS de Bordeaux pour accompagner nos victimes venus solliciter une réparation civile mais aussi pour nous associer au maintien du juge d’instruction.

 Nous le reconnaissons la justice ne va pas très bien, la réformer est certainement souhaitable mais le système français présente un énorme avantage : l’indépendance 

 Le juge d’instruction est inamovible, sa carrière dépend du seul conseil supérieur de la magistrature (CSM).

 Les magistrats du parquet auxquels on veut confier les clés des instructions : les procureurs généraux sont nommés, comme les préfets en conseil des ministres, les procureurs peuvent être  nommés contre l’avis de CSM.

 Transférer les pouvoirs d’un magistrat indépendant, le juge d’instruction, à un magistrat qui ne l’est pas, le procureur, aura pour conséquence de confier les affaires judiciaires les plus sensibles au ministère public soumis hiérarchiquement au garde des sceaux   

  Il paraît que cela ne devrait pas nous inquiéter !  

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Justice

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :