Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

IL ne s'agit pas de les mettre toutes dans le même panier, mais il y a de quoi s'interroger ? Dans son article du 8 décembre 2012 le quotidien Le PARISIEN titre : "Les entreprises doivent 20 millions à la sécu"

Plus de la moitié des entreprises condamnées pour accident du travail ou maladie professionnelle ne paient pas les indemnités légales. Un manque à gagner pour la Sécurité sociale de 20M€ cette année.

Extraits: Lorsqu'une faute inexcusable est reconnue par les tribunaux, les entreprises doivent bien sur indemniser les victimes. Mais fortes de leurs services juridiques, elles sont nombreuses quelques 56% selon le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) à s'en dispenser. . . c'est la Sécurité sociale qui indemnise les salariés malades ou accidentés avant de se faire rembourser par les entreprises (20 M€ pour cette année et quasiment autant pour les années précédentes).

Comme nous l'avons évoque dans notre article du 27 octobre dernier sur le PLFSS 2013, l'article 66 cherche à pallier à cette dérive.

Dans son article le parisien fait état de la situation d'ETERNIT: "Condamné 320 fois ETERNIT n'a jamais versé un centimes": condamné depuis 1999 à 320 reprises pour Faute inexcusable, le fabricant de matériaux de construction ETERNIT n'a jamais versé les 14 M€ d'indemnité dus à ses salariés victimes de l'amiante. Eternit s'est toujours débrouillé pour faire payer la facture par la branche accident du travail de l'assurance maladie"

Nous couroux s'exprime à deux niveaux

Le premier, en tant que défenseur des victimes de l'amiante. Nous luttons: pour une réparation plus juste, pour que les responsables de la plus grande catastrophe sanitaire de notre pays, assurent cette réparation. l'article du journal le parisien, démontre que nous en sommes bien éloignés.

Le deuxième, globalement dans une démarche citoyenne. Aujourd'hui l'accès au soin, pour de nombreux citoyens de notre pays, est de plus en plus compliqué. Devant le déficit chronique de la sécurité sociale, on culpabilise les assurés, on va régulièrement "chercher" les solutions dans la poche des ménages et d'autres qui portent la responsabilité d'avoir empoisonné de nombreux salariés, trichent encore une deuxième fois  

Tag(s) : #Justice

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :