Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour nous la prévention c’est une action à 3 volets :   Photo0166

-  la protection des salariés qui travaillent dans le secteur du désamiantage. Ils sont estimés à 5000, auxquels il faut ajouter les 900 000 intervenants dans les opérations de maintenance ou dans le bâtiment, sans ignorer les autres salariés plus difficilement chiffrables encore exposés dans de nombreux secteurs

-  les mesures à prendre et les moyens mis à la disposition des particuliers lorsqu’ils sont confrontés à un problème d’amiante : travaux, démolition, élimination,  vente ou  achat d’un immeuble ou d’une maison.  .

- la protection des populations à l'exposition passive ou environnementale

Pour le premiers volet, la législation fixant les obligations des employeurs en matière de : formation, protection des intervenants, d’élimination définitive des déchets d’amiante ou encore la protection des populations, dernièrement remaniée ne nous convient pas : voir nos derniers articles catégorie prévention 

Pour les particuliers tout reste à faire en matière de directives, de coût des opérations à leur charge : location des bacs de conditionnement, proximité des lieux de dépôts. . .

Pourtant ça bouge mais ce sera long nous le savons !

Les professionnels sont parfois rattrapés et rappelés à l’ordre pour exemple : Le délibéré du 13 juin 2012, 3 ans après les faits et, l’audience de février dernier devant le tribunal correctionnel de Bergerac, a vu la condamnation du directeur de l’entreprise Manuco pour mise en danger d’autrui. Il écope d’une année de prison avec sursis simple, d’une ameande de 5000 euros avec l’obligation de faire passer le jugement dans la presse, la meilleure façon d’en faire un exemple. L’entreprise a été condamnée à une amende de 30 000 euros

Les faits reprochés : remplacement en 2008 de la toiture d’un atelier composée de plaques d’amiante, supposant le recours à une entreprise spécialisée. Manuco a fait appel à une entreprise voisine  de chaudronnerie. Deux salariés de cette entreprise déscendaient les plaques, deux autres en bas les cassaient à la masse et les plaçaient dans des sacs poubelles. . . . Inconscience ou l’appel de l’argent? les deux assurément. Nous avons un rôle à jouer !   

Tag(s) : #Prévention

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :