Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le DIX octobre prochain à Paris, comme chaque année à la même époque, nous sollicitons soutien et participation à notre manifestation nationale de rentrée de l'ANDEVA.

C'est désormais un rendez-vous traditionnel que nous donnons chaque année:

   - aux membres de l'Andeva et à tous les adhérents des associations du réseau,
( victimes ou non)  

    - aux médias et aux pouvoirs publics,

   - mais aussi à l'opinion publique, afin qu'ils n'oublient pas le drame que représente la catastrophe de l'amiante dans notre pays et ses victimes par dizaine de milliers.

Que ce soit:

   - dans la prise en charge des préjudices, 

   - la prévention d'un risque toujours présent: dans les bâtiments professionnels ou de particuliers, les industries
(matériel ferroviaire ou les navires entre autres pas encore désamiantés à ce jour),

   - dans la justice due aux victimes et à leur famille,

                   il reste encore beaucoup de combat à mener!
 

Cette manifestation permettra en outre de rappeler que les victimes de l'amiante attendent toujours un procès pénal dont l'échéance semble ne jamais se rapprocher. Rappelons que les magistrats du pôle de santé publique ne disposent pas des moyens nécessaires pour conduire une instruction de qualité dans des délais raisonnables. Comme nous le disons dans nos articles (dans la catégorie justice procès pénal et carte judiciaire), un nouveau élément à charge pour ce dossier est survenu en 2009 avec la suppression du juge d'instruction proposé par le Président de la République.  Cette suppression porterai un coup fatal en permettant au seul parquet (lequel dépend directement de l'autorité publique) de décider de l'opportunité de lancer une procédure. D'où nos craintes  de voir, les affaires de santé publique au premier rang desquelles se situe le procès de l'amiante, tout simplement abandonné.

Mais le procès pénal aussi important soit il n'est pas le seul à justifier le rassemblement du 10 octobre 2009:
   -  Les retards intolérables pris dans le traitement des dossiers par le FIVA,
   - la prévention insuffisante sur les chantiers de désamiantages ou sur les lieux encore amiantés
pour ne citer que ces exemples.

Le 10 octobre 2009 à Paris ce sont les victimes de l'amiante qui se déplaceront ,mais aussi tous les défenseurs de la santé au travail.

Tag(s) : #Notre actualité

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :