Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une récente étude du CIRC (centre "international de recherche cancer), a une nouvelle fois mis l'index sur les conséquences pouvant être encourues à la suite de l'inhalation de poussières d'amiante.

Les experts du  groupe de travail chargés de réviser la monographie 
(étude détaillée) du CIRC consacrée notamment à l'amiante ont évalué à partir des nouvelles études scientifiques publiées ces dernières années, le degré de risque cancérogénécité de l'exposition à l'amiante pour différents organes:

  
- pour le larynx et les ovaires, l'amiante serait un cancérogène "avéré". c'est à dire présentant une "évidence épidémologique suffisante"

   - un effet cancérogène possible dû aux fibres d'amiante a été également considéré comme plausible pour : le cancer colo-rectal, avec une évidence limitée, mais très fortement suggestive,

   - de même, le cancer du pharynx et de l'estomac sont considérés comme possiblement liés à une exposition l'amiante.

Cette évolution des connaissances sur la cancérogénicité de l'amiante devrait entraîner:
   - des repercussion sur la reconnaissance de nouvelles maladies professionnelles,      

   - et, sur la surveillance médicale des salariés qui ont été (ou sont encore) exposés à  
l'amiante.

Cela devrait aider à la généralisation du dépistage, prévu par la réglementation, mais qui a du mal à se mettre en place en raison du manque de véritable perspectives thérapeutiques des pathologies liées à l'amiante.  




Tag(s) : #Complément page les maladies

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :