Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Depuis quelques temps avec l'ensemble du réseau de l'ANDEVA, avec les autres partenaires sociaux, nous réclamons un procès pénal amiante en France.

Que ce soit nationalement ,comme la marche autour des veuves de Dunkerque ,(laquelle a rassemblée près de 2000 personnes le we dernier); ou régionalement comme nous l'avons fait à Agen et comme nous le ferons à Mont de Marsan le lundi 29 juin prochain , tous réclament des moyens pour la justice. Des moyens pour que l'instruction puisse se faire dans des temps raisonnables. Il est inadmissible que les premières plaintes déposées depuis plus de 13 ans restent sans effet.

Le pôle judicière de santé publique, l'OCLAESP (office central de lutte des affections environnementales et de santé publique) chargé des enquêtes, les magistrats eux mêmes réclament plus d'effectifs. La suppression du juge d'instruction dont nous dénonçons également régulièrement les effets néfastes au bon fonctionnement de notre justice (bien au-dela de l'amiante) s'inscrit dans cete requête.

 

Dans cette logique une délégation de l'ANDEVA a rencontré le 25 juin le président du groupe amiante de l'assemblée nationale.  Au cours de l'entretien ce dernier a rappelé son intérêt pour les victimes de l'amiante et a assuré comprendre leurs  attentes. Il a également indiqué que la nouvelle ministre de la justice Madame A Marie allait se pencher sur ce dossier. Dans la foulée en étant certain " qu'il faut battre le fer tant qu'il est chaud" l'ANDEVA va demander dans les jours qui viennennt un rendez vous auprès de la ministre.  

Tag(s) : #Justice

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :