Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Come annoncé dans notre article du 5 juin dernier, nous avons organisé le 18 juin dernier un forum débat en partenariat avec la mutualité française de Gironde.

 

90 personnes de tous horizons: victimes, syndicalistes représentants de la DRASS et de de la DASS, médecins généralistes et médecins du travail sont venus s'informer et faire part de leurs remarques et expériences.

Si l'on en juge par les dérapages d'horaires tant le matin que l'après midi, le programme organisé en deux parties distinctes mais complémentaires a fortement intéressé les auditeurs . Au cours des deux séances les intervenants on fait preuve de disponibilité et ont répondu de leur mieux aux interrogations.

La matinée, consacrée dans sa première partie aux pathologies de l'amiante, a permis par le biais du docteur O.Maillarddu CHU de Bordeaux  de rappeler l'existant : plaques pleurales- asbestose ou encore les cancers de l'amiante (cancer broncho pulmonaire et le mésothéliome) mais aussi d'informer la salle que les cancers des ovaires ou  du larynx peuvent être également imputés à l'amiante.

Au cour de la 2ème partie, l'approche de la déclaration de la maladie professionnelle puis de la faute inexcusable de l'employeur que l'association Allo Amiante privilégie selon les propos de son président G.Arnaudeau, a mis également en avant les attentes des victimes et des associations pour l'ouverture d'un procès pénal amiante en France. "nous sommes dans un pays de droits et les responsables d'une catastrophe sanitaire qui fera plus de 100 000 morts doivent être jugés. Par le procès pénal, les victimes et les associations  ne réclament pas d'argent ni d'indemnisation. Ils réclament tout simplement justice. Et plus exactement des moyens pour que la justice puissent instruire normalement. . ."

   - Le pôle judiciaire santé au sein duquel l'ensemble des dossiers (déposés depuis plus de 13 ans)  sont regroupés,

   - l'OCLEASP (Office Central de Luttes Environnementales et de Santé Publique) chargé des enquêtes, réclament eux mêmes des moyens humains

L'OCLAESP  précise que si les choses restaient en l'état, le procès ne pourrait se tenir avant 2014
. . .

L'après
midi, essentiellement axée sur la prévention a apporté les précisions attendues en matière de désamiantage, repérages et sur l'élimination des déchets de l'amiante. Madame  B.Kissien-schmit ,de la DRTE et Monsieur JP Danet de la CRAMA ont soulevé les difficultés rencontrées."Si nous n'y prenons garde une deuxième source de risques est en train de voir le jour". La société INERTAM (torche à plasma) a présenté à son tour la technique de vitrification de l'amiante qui est le moyen le plus sur et le plus efficace de l'élimination définitive des produits amiantés. De plus cette technique offre l'avantage d'un recyclage à 100 %  sans risque de l'amiante neutralisé. 

Enfin une présentation (hélas trop courte en raison de l'horaire avancé)  des matériaux de substitution tels que les fibres céramiques, laines de verres pour ne prendre que ces exemples a démontré que tous les risques pérorant la santé aux travail seront encore pour longtemps d'actualité. 

Tag(s) : #Notre actualité

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :